Un voyage initiatique hilarant dans lequel Joséphine découvre à 85 ans que les autres ne sont pas ses ennemis.

Joséphine, octogénaire raciste délicieusement horripilante, gagne un voyage pour ce qu’elle pensait être son destin : voir l’obélisque. Mais son rêve se transforme en cauchemar : elle se retrouve … en Egypte ! Pour la première fois de sa vie, elle se confronte aux autres. Ses préjugés envers les étrangers et les jeunes n’ont d’égal que ceux dont elle est victime elle-même en tant que « vieille ».

Un road-trip drôle et émouvant sur les préjugés, sur la bêtise et sur l’ignorance. Un véritable voyage initiatique au pays des merveilles, qui prouve qu’avec un peu d’ouverture d’esprit, l’Autre est une source de richesse et un ami !

À 85 ans, Joséphine découvre que tout est encore possible !

Ecrit par Anne Cangelosi et Alexandre Delimoges
Joué par Anne Cangelosi
Mise en Scène : Alexandre Delimoges
(Durée 1h20)

Le saviez-vous ?

Anne Cangelosi a reçu le Prix « Meilleur spectacle Festival d’Avignon 2018 » ainsi que de nombreuses récompenses dans des festivals ou à l’Académie française.

 

EXTRAITS DE PRESSE :

Le Courrier de l’Ouest
« La grande force de Joséphine est son universalité. Elle aborde des thèmes qui parlent à tout le monde […]. Aimer, être aimé, partager… nous avons tous la même histoire »

Théâtrothèque
« Anne Cangelosi est exceptionnelle. Elle fait naître Joséphine sous nos yeux, nous rappelant nos propres grands- mères. Il y a ses mains qui contiennent un petit « je ne sais quoi » des manies de nos ascendants, et surtout, il y a cette sensibilité qui nous fait pleurer de rire ou d’émotion »

La Provence
« Depuis 10 ans, Anne Cangelosi a chamboulé sa vie pour enfanter un personnage comique, pas comme les autres qui, d’anecdotique est vite devenu populaire. Aujourd’hui, Joséphine, 85 ans, est devenue la porte-parole d’une génération qui n’a pas sa langue sans sa poche. À voir absolument »

Nice Matin
« Ce personnage atypique est servi par une interprète au talent incontestable, débordante d’énergie, et qui trouve sa source d’inspiration chez Zouc ou Coluche. Gage de qualité, la mise en scène est signée Alexandre Delimoges, découvreur de nombreux talents comme Gaspard Proust ou Bérengère Krief »

La Provence
« Et avec cette indéfectible envie de faire rire en utilisant la profondeur des choses et des gens qui l’anime, cette grande comédienne ne saurait se satisfaire du minimum »